Non. Bien sûr que non. Mais au lieu d'émettre un avis de manière totalement gratuite, essayons de faire un point sur cette initiative technologique.

D'abord lancés par Samsung en octobre 2013 avec le Samsung Galaxy Round en Corée du Sud, suivi de très près par LG avec le LG G Flex sorti en novembre 2013, toujours en Corée du Sud, ces deux téléphones ont la particularité d'avoir un écran incurvé. Pour le Samsung, l'écran est incurvé de haut en bas alors que le LG l'est de gauche à droite. Mis à part ce détail singulier, les deux téléphones sont des smartphones tout à fait basiques, à des prix cependant excessifs. En effet, l'écran incurvé reste une technologie émergente pour le grand public. On paye ainsi une certaine originalité mais celle-ci n'est accompagnée, semble-t-il, d'aucune ergonomie. Difficile d'y voir un intérêt quelconque en terme d'expérience utilisateur.

Alors ? Smartphone à écran incurvé, un concept mort-né ?

 

Au-delà des soucis techniques rencontrés avec les premiers Galaxy Round (bulle d'air apparaissent sous la surface de l'écran), il me semble assez faible de mettre en avant ce design comme argument de vente, du manque d'innovation d'utilisation.

Lorsque nous avons un type de produit bien installé sur le marché, il est naturel que les constructeurs cherchent à améliorer constamment leurs gammes. Actuellement, sur le marché du smartphone, les améliorations se situent principalement sur les puissances matérielles, faire tourner plus vite votre téléphone, des photos et vidéos de meilleure qualité, une meilleure résolution d'écran, etc. Ces évolutions sont foncièrement logiques, évidemment ! Mais elles n’améliorent, ou ne changent en rien l'expérience d'utilisation. Il s'agit bien d'amélioration et non d'innovation.  Le souci, en mon sens, est que l'écran incurvé ne soit même pas une amélioration technique du téléphone, un pur choix esthétique.

Cependant, je ne pense pas qu'il faille jeter cette évolution du smartphone au placard. En effet, l'écran incurvé est le premier pas vers l'écran flexible. 

Les écrans flexibles ou pliables sont déjà prototypés à l'heure actuelle. Comme toute technologie émergente, il faudra un certain temps avant que celle-ci ne se démocratise et devienne abordable pour le grand public.

Je me souviens avoir entendu deux choses sur les innovations de ruptures, celles qui changent notre façon d'utiliser les objets qui nous entourent. Soit l'innovation était acceptée par le grand public et donc remportait généralement un succès commercial, soit cette rupture pouvait créer une certaine peur et donc un rejet pour finir par un flop commercial. Il faut garder en tête que l'homme n'aime pas trop changer ses habitudes. C'est pourquoi il est intéressant de passer par des étapes intermédiaires, comme l'a été la voiture hybride pour la voiture électrique.

                   

 

Pour moi, introduire les écrans incurvés au grand public va l'habituer à une nouvelle représentation du téléphone, pour pouvoir accueillir à bras ouverts les smartphones aux écrans pliables, qui eux peuvent potentiellement devenir des innovations.

 

Pierre-Louis Marquet